lire la photo de presse *

Traduisez :

Fissare un’immagine su una superficie sensibile , riproduzione, rappresentazione.
La fotografia nasce nel XIX° secolo, nel 1826 . Il rullino inventato dalla Kodak.
La macchina fotografica ha un obiettivo, un diaframma, una messa a fuoco, delle lenti, un mirino, un otturatore… , foto a colori, foto digitali.x
Descrivere, titolo, autore, fare una foto, dove è stata scattata ? Il tema  della foto, in alto a sinistra, in basso a destra, al centro, dove sono situati i personaggi ? Siamo in città o in campagna ? C’è uno sfondo ?
Gli elementi visivi e iconici : linee, la luce, lo spazio, l’inquadratura, la profondità, linee di fuga, il fuori campo.

                       

Objectif?

      « Ce mot revient souvent lorsque l’on parle de journalisme, de photojournalisme
Nos confrères de plume peuvent rendre compte de sensations , de l’environnement, utiliser des informations recueillies ailleurs, évoquer des odeurs. Nos camarades de la TV, plus proches de nous, ont le mouvement, le son, la possibilité du commentaire ainsi qu’une vision a 360°.
Comment un reporter-photographe peut-il être objectif, alors que son champ de vision est étroit [..] par rapport à l’importance ou à l’étendue des faits dont il doit rendre compte? De plus, c’est lui qui choisit son cadre et le moment où il va déclencher, donc témoigner.
Alors objectif ou parti pris? Est-ce important’?
Quel souvenir garderions-nous de la guerre d’Espagne sans Capa, de la Corée sans
les fresques de Duncan, de la prise du Reichstag par l’Armée rouge sans Khaldei et de la guerre du Vietnam sans Nick Ut et d’autres et enfin sans le chef-d’œuvre de Marc Riboud avec la fille à la fleur dans les émeutes de Washington ?
Ces icônes sont-elles objectives ou suggestives?
Rien n’est sûr, mais ce qui est certain, c’est qu’elles ont été réalisées par des hommes honnêtes  qui ont témoigné avec humilité et prétention aussi pour que l’on se souvienne . Bien modestement pendant vingt ans j’ai essayé de témoigner honnêtement des choses, des gens et des événements de la vie d’un reporter. J’ai essayé de voir clair. Ce n’est pas facile.»

Henri Bureau Rétrospective, exposition au couvent Sainte-Claire, Visa pour l’image, Perpignan

1)      Résumez en deux phrases  l’article

2)     Y a-t-il un jeu de mots dans le titre ?

3)     Etes-vous d’accord avec la thèse de bureau?

4)     Avez-vous des exemples ?

5)     Avec quels autres supports et medias compare-t-il la photo ?

6)     Pourquoi la photo est-elle différente ?

7)     Quelles photos/icones évoque-t-il ?

8)     Quelle est la conclusion de bureau ?

9)     Qu’a-t-il fait pendant vingt ans ?

Traduisez.

10) ce mot revient

11) environnement

12) les informations recueillies ailleurs

13) plus proches de nous

14) son champ de vision est étroit par rapport a’

15) c’est lui qui choisit son cadre

16) quel souvenir garderions-nous ?

17) ils ont temoigne’ avec humilite’ pour qu’on se souvienne

18) la fille a’ la fleur dans les emeutes de whashington

19) pendant vingt ans j’ai essaye’ de documenter

Regardez ce diaporama

Lorsqu’elle est publiée dans les médias la photographie est rarement isolée. Le texte d’accompagnement, la légende, précise et oriente une lecture.
Définition : La légende est un texte court accompagnant une photographie. Elle  peut-être descriptive, interprétative, informative. Son texte peut être aussi plutôt informatif ou incitatif (fonction d’accroche).

A quoi sert la légende ? Elle sert à éviter différentes interprétations, à situer la photographie. Elle donne le message essentiel et quelquefois le contexte. Elle donne donc le sens (attribué par le photographe à l’image reproduite), le lieu, la date, l’auteur et le propriétaire.

 Les textes des légendes peuvent jouer, par rapport à la photographie,  un rôle :

  • de redondance : la photographie donne les informations, la légende n’apporte pas grand chose de neuf
  • d’ancrage : la photographie atteste les faits rapportés dans la légende (réduction de la polysémie de l’image)
  • de relais : la photographie précise et complète les faits rapportés (complémentarité de la photo)Qui écrit la légende ? Le plus souvent c’est le  photographe, mais elle peut être modifiée et rédigée par  l’éditeur (p. ex. l’Agence de presse).

Rapport textes (légende, titres, début d’articles) – images.

L’image, par rapport aux textes qui l’entourent, peut jouer un rôle de :
Redondance : elle n’ajoute aucune information
Complémentarité : elle est cohérente avec les textes et ajoute des informations complémentaires
Écart : elle n’a aucune pertinence par rapport au texte. 

Regarder les photos de presse dans le diaporama et répondez aux questions suivantes :

  1. Quel est l’emplacement dans la page ?
  2. Quelles dimensions dans la une ?
  3. Y a-t-il d’autres photos du même sujet ?
  4. La légende : quelles informations donne-t-elle ?
  5. Fonction de la légende : redondance, ancrage, relais ?
  6. A part la légende quels autres textes ?
  7. Fonction de l’image par rapport aux textes : redondance, complémentarité, écart ?
  8. Analyse de l’image : cadrage/champ, échelle des plans , profondeur de champ, angle de vue, couleurs, éclairage, fonction/s

Histoire de la photo de presse

Le métier du photographe 


EXERCICE

(La Madone de Benthala)

Dans un hôpital près d’Alger , une femme réconforte une de ses parentes qui vient de perdre plusieurs membres de sa famille, à Benthala, dans un massacre attribué aux islamistes.

 

La photo a été appelée  ………………………………   parce que ……………………………………….

L’auteur est………………………………………………  qui ………………………………………………………

La légende dit………………………………………………………………………….

Les autres éléments informationnels (contextualisation)……………………………………………………………..

Dans la photo on voit  (thème et contenus)……………………………………………..

Les éléments visuels (cadrage, couleurs, lumière, plans, angle de vue, hors-champ etc.)

…………………………………………………………………………………………………………………………………………..

…………………………………………………………………………………………………………………………………………

Les éléments rhétoriques, inter-iconiques et culturels :………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………..

La fonction de la photo est  ……………………………………………………………………………………………………

La sensation principale inspirée au « récepteur » est…………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………..


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s