Cinéma et littérature

–        Du cinéma du réel au cinéma fiction, de la documentation à l’invention, évasion, identification

–        Raconter des histoires et visualiser ces histoires, les mettre en scène : deux genres littéraires comme modèles : le roman (le récit littéraire, la narration) et le théâtre.

–        D’abord le théâtre qui met en scène, visualise, s’appuie sur un mimétisme plus fort de la réalité.
Différences principales entre théâtre et cinéma :

–        théâtre surtout verbal, cinéma visuel

–        théâtre geste emphatisé, cinéma expressions du visage et parfois silence

–        théâtre ne connaît pas le premier plan, très important au cinéma.


Différences
principales entre roman et cinéma :

–     roman laisse beaucoup d’espace à l’imagination , cinéma plus visuel

–     l’image permet de transmettre des émotions sans passer par la parole

–     plus explicite au niveau des descriptions le roman, le cinéma montre

–     le besoin de vraisemblance (même au niveau spatio-temporel) est plus grand au cinéma

au roman on permet plus de licences dans la construction du contexte spatio-temporel.
Homologies principales entre roman, théâtre et cinéma :

–     Le roman, le théâtre et le cinéma sont fondés sur le récit, sur la narration d’histoires

–     Donc mêmes catégories de construction et d’analyse (la narratologie).

Quelques citations :

 « Le film limite le rêve par la somme quasi infinie d’informations instantanées que nous livre l’image alors que la parcimonie, la pauvreté même des notations de la phrase romanesque correspondante ouvrent à l’imagination du spectateur le champ infini des possibles. »

(A-M-. Baron Romans français du XIXe siècle à l’écran, 2008, p.7).

 « Je n’ai pas l’impression qu’un bon film parle un patois différent de celui que parle ma mère la littérature »  Eric Rohmer

« Le cinéma  n’a rien à voir avec la littérature : les caractères et l’essence de ces deux formes d’art sont habituellement en conflit »  Ingmar Bergman

« J’ai toujours eu l’impression que, pour raconter ces histoires, la caméra était un instrument meilleur- disons- qu’un stylo ou une machine à écrire » – Jean Renoir

Les éléments du récit (comme au théâtre)

–        Le système des personnages

–        La situation spatio-temporelle

–        La situation initiale

–        Le début de l’action lié à la situation subjective des personnages, aux relations entre eux et à un moment spécifique (de crise, de conflit ou de déséquilibre)

–        L’évolution de l’action qui restructure les rapports entre les personnages à la recherche d’un nouvel équilibre

–        Le moment final qui permet d’établir un nouvel équilibre entre les personnages.

Les éléments de la narration

–        Le point de vue

–        Le narrateur

–        Les effets de style (figures de rhétorique, tons, etc.)

–        Le temps du récit et le temps de la narration

–        Typologies de textes dominantes

COMPRENDRE L’ ADAPTATION par Julien Lingelser

a) Éviter les lieux communs

1. Considérer la littérature comme étant souveraine au cinéma

2. Croire que les images bloquent l’imagination

3. Croire que le film est autonome et doit être évalué en tant que tel

4. S’arrêter à l’évaluation critique du niveau de fidélité de l’adaptation

 

b) Le juste regard

1. Évaluer la cohérence artistique  (intentions/résultats) plutôt que la fidélité en soi

2. Voir le film comme la réception et l’interprétation de l’œuvre littéraire

3. Étudier les différentes manières d’interpréter la littérature au cinéma

4. Déterminer si le cinéma influence à son tour l’œuvre littéraire et s’il lui apporte quelque chose de nouveau

 

c) En théorie

Le cinéma peut :

– Adapter avec un parti pris (ajouts, suppressions, modifications)

– Adapter une œuvre tout en puisant à côté (autres atmosphères, autres contextes, etc.)

– Adapter une œuvre avec d’autres sources littéraires (références à d’autres auteurs ou d’autres artistes)

– Occulter l’origine littéraire du film (souvent vrai à Hollywood)

– Mettre en valeur l’origine littéraire du film (pas forcément en étant « fidèle »: films historiques, spectaculaires)

PRATIQUER L’ ADAPTATION    Une Partie de campagne, J. Renoir, 1936

– Montrer la réaction de l’auteur du film devant l’œuvre originale

– La poétique de M. évoque des motifs personnels chez R.

– L’écriture de M. contient des composantes « pré-cinématographiques »

– Connivence dans la réflexion sur le réalisme

– Filmer le hasard plutôt que filmer par hasard

– Trouver des images à partir des éléments littéraires

– Rechercher le mot juste pour écrire les dialogues

– Suppressions rares, additions nombreuses

– R. indique ce qu’il faut voir

GUY DE MAUPASSANT (1850-1893) et

Une Partie de Campagne (1881)

 

Auteur de romans et de nouvelles de grand succès. Disciple et intime de Flaubert, expression du réalisme/naturalisme de la deuxième moitié du XIXe siècle. Ses romans principaux : Une vie, Bel-Ami, Mont-Oriol, Pierre et Jean.

Parmi ses principaux recueils de nouvelles : La Maison Tellier (dont fait partie Une partie de campagne- 1881).

Résumé de Une Partie de Campagne

Une Partie de campagne est l’histoire d’une famille de quincailliers parisiens, les Dufour (père, mère, fille et grand’ mère) et leur apprenti qui passent le dimanche à la campagne près de Paris. Ils déjeunent sur l’herbe à une auberge située au bord d’une rivière. Après déjeuner, la mère et sa fille, Henriette, une très belle
jeune fille, sont abordées par deux canotiers qui les invitent à faire une promenade en bateau. Pendant que le mari et son apprenti se livrent aux plaisirs de la pêche avec des cannes à pêche prêtées par les canotiers, ceux-ci emmènent les dames, chacun de son côté, dans une île où ils
réussissent à les séduire. Deux mois plus tard Henri, le canotier qui a séduit Henriette,  passe à la quincaillerie à Paris. Il y apprend que Henriette a été mariée à l’apprenti, un individu plutôt minable, qui doit prendre la suite de M. Dufour à la quincaillerie. L’année d’après, ils se retrouvent par hasard dans l’île, profondément émus, tous les deux, par le souvenir de leur brève rencontre.

lexique :

Partie de campagne : scampagnata ;   emprunter : prendere in prestito

voiture :carrozza ;  rideaux :tende ;  relevés :sollevate

flottait au vent : sventolava ;  s’épanouissait : era felice, godeva ; faute de siège : in mancanza di un sedile ; franchi : superato ; contrée : contrada, luogo ; poussière : polvere
lèpre : lebbra ; ravagée : distrutta ; squelette : scheletro ;
buée : nube di vapore ; dépotoirs : scariche, immondezzai; engageante : gradevole
gargote : locanda ; matelotes : zuppa di pesce ; marchepied : predellino
atteindre : raggiungere ; mollet : polpaccio ; corset : corsetto ; détela : sganciò
escarpolettes : altalene ; capiteux : inebriante ; yoles : yole ; trempent : sono immersi
maillot : maglietta, canottiera ; toque : berretto ; gênaient : imbarazzavano
affectait : mostrava ; s’était éboulée : era franata ; trémoussait : si dimenava ; maussade:scontroso ; hante : perseguita ; pochards : ebbri ; goujon : ghiozzo ; berge : riva ; s’égosillait : sgolava ; trilles, roulades, trilli, gorgheggi ;se tut :tacque ; pâmoison : deliquio ; saccades : « singhiozzi » ; une brute : un bruto.

 

La mise en place des éléments du récit

–        Décrivez les personnages

–        L’espace

–        Le temps

–        La situation initiale

L’évolution de l’action :

            –     Le déroulement de l’action : les étapes

   La situation finale

            –     La fin de l’action

–     L’année d’après

La narration : temps, textes dominants, figures rhétoriques, etc.                                          4

Le sens : quel message ? Quels thèmes ?

le texte de « Une partie de campagne »


Questions

Sur les rapports littérature-cinéma

Que dit A.Marie Baron ?………………………………………………………………

Que dit Rohmer ?………………………………………………………………………….

Que dit Bergman ?………………………………………………………………………

Que dit Renoir ?……………………………………………………………………………

Que dit Lingelser ?…………………………………………………………………………….

Quelle est votre opinion ?………………………………………………………………….

Maupassant : Une partie de campagne

–        Présentez les personnages et définissez les rapports entre eux

–        ……………………………………………………………………………………………..

–        Où ? Quand ? Contexte socio-historique

–        …………………………………………………………………………………………………

–        Situation initiale et moment de démarrage de l’action (vraisemblance psychologique)

–        …………………………………………………………………………………………………..

–        Évolution de l’action : étapes

–        …………………………………………………………………………………………………….

–        Dénouement

–        ………………………………………………………………………………………………………..

–        Narrateur

–        ……………………………………………………………………………………………………………

–        Point de vue/focalisation

–        ………………………………………………………………………………………………………

–        Les temps du récit et de la narration (durée et ellipses)

–        …………………………………………………………………………………………………………

–        Le ton dominant

–        ………………………………………………………………………………………………………..

–        Les textes dominants

–        ………………………………………………………………………………………………………..

–        La vision du monde qui se révèle (message)

–        ………………………………………………………………………………………………………….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s